Ethiopie


E1
E7

 

 

 

 




Action suivie depuis 1988:

* Aide aux frais de fonctionnement de l'Orphelinat de Burayou.

* Prise en charge d'enfants placés en famille d'accueil sur place.

* Parrainges d'enfants à l'orphelinat de BURAYOU ( 25€ à 30€ par mois)


E8Association partenaire : LES ENFANTS DU TOUKOUL 

 

 

Télécharger la brochure pour parrainer un enfant

 

 

  

 

 

 

E5
E4

E2 E3 E6
 

Mars 2021 : Lettre du directeur de l'orphelinat

B80 P7 4Mars 2021 , Résumé de la lettre du Tamiru, le directeur de l'orphelinat :
   "....Comme il est clair pour tous, l'impact de la Covid 19 a tout compliqué et perturbé la vie des gens. Presque toutes les personnes sont affectées économiquement et socialement par cette pandémie. Le cas en Ethiopie été exacerbé par le conflit interethnique dans la plupart des régions du pays, entraînant le déplacement de la population. La guerre menée par la junte dans la partie nord de l'Ethiopie ( Tigray ) a fait de nombreuses victimes et le manque de ressources aggrave car elle a fortement affecté les conditions de vie.
   En conséquence, toute situation est devenue difficile pour avoir une vie normale.B80 P7 6
Tous les aliments de base, des vêtements, des chaussures ont grimpé en flèche.
   Cela a rendu le budget actuel de l'orphelinat très insuffisant.
   Aussi les enfants sont scolarisés par quart tous les deux jours, les horaires scolaires ayant été adaptés selon le protocole éthiopien de la covid 19. Cela implique une présence et un suivi plus importants des enfants à l'orphelinat, en famille d'accueil ou dans les petites maisons louées pour les jeunes HIV positifs.
   Le personnel continue à être fortement mobilisé. 
   Nous vous remercions de votre fidélité."

 

Si vous voulez aider l'orphelinat en ce moment, toute somme qui lui est attibuée lui est reversée intgralement !

Vous rapprocher de l'association ! Merci.

 

LE SYSTEME SCOLAIRE EN ETHIOPIE

Quelques informations sur le système scolaire Ethiopien :
   B80 P6 1La scolarité est gratuite (à l'exception des frais d'inscriptions) et revêt pour tous les Ethiopiens une importance capitale, l'éducation est un souci de tous les jours et beaucoup d'adultes vont au cours du soir, même quand ils ont un bon travail. Le diplôme est un facteur d'ascension sociale.
   La scolarité est obligatoire même si c'est difficile pour certains enfants éthiopiens d'y avoir accès.
   La scolarisation débute à 6-7 ans au grade 1. Pour entrer en classe les enfants doivent connaitre au préalable les 84 signes de l'alphabet Ethiopien. La langue officielle d'enseignement est l'amharique.
> École primaire : L'école primaire se décompose en deux grades :
   Du Grade 1 au 4 (équivalent CP-CM1) : les enfants sont à peu près 50 à 60 par classe pour deux instituteurs qui se partagent l'enseignement de toutes les matières.
   Grade 5 à 8 (équivalent CM2- 4ème) : Les matières sont enseignées par des professeurs selon leur spécialisation : Amharique, Math, Anglais, Géographie, Histoire, Éducation civique, Physique Chimie, Biologie et Sport.
   L'école a mis en place une évaluation bi annuelle pendant ces 4 années, l'élève doit obtenir la moyenne pour le passage au grade supérieur.
   Le grade 8 est sanctionné par un examen national permettant l'accès à l'école secondaire (l'équivalent de notre brevet des collèges)

> École secondaire : Une faible proportion des élèves poursuit au secondaire.B80 P6 2
   Grade 9 a 10 (équivalent 3ème - 2ème) : De nombreuses matières sont enseignées pendant ces deux années. A l'issue de celles-ci un examen permettra de sélectionner à nouveau les meilleurs élèves : Ils rejoindront le grade 11 et 12 qui sont des années préparatoires à l'entrée en université́ ; les autres arrêteront leur scolarité́ ou débuteront des formations professionnelles manuelles et techniques (vocationnel training) dans des écoles appelées collèges (comme en Angleterre). Les cours en grade 11 et 12 sont uniquement en anglais, ce qui explique le bon niveau des étudiants dans cette langue.
   À la campagne, beaucoup d'enfants et tout particulièrement les filles ne sont pas scolarisées : ils (elles) restent à la maison pour aider leurs parents aux tâches ménagères, ou conduisent le bétail aux pâturages. Les capacités d'accueil sont aussi insuffisantes, l'éloignement des établissements est un autre obstacle à la scolarisation. Mais l'Ethiopie fait beaucoup d'efforts pour corriger cet état de fait.
   À Addis, pour inciter les parents pauvres à mettre les enfants à l'école, la municipalité offre deux repas par jour à ces enfants ainsi que les fournitures scolaires.
 B80 P6 4  En ville, tous les enfants habitent à proximité̀ de l'école, ils viennent à l'école à pied. À la campagne ils parcourent parfois 20 kilomètres aller-retour pour ce faire. À voir le film « Endurance » qui raconte la vie du coureur Haile Gebre Selassie.
   Les enfants portent tous un uniforme, celui-ci peut varier d'une école à une autre. Cet uniforme est payant et c'est souvent un obstacle à la scolarisation des enfants les plus pauvres.
   Dans certaines écoles, les enfants assistent en rang chaque matin à la levée du drapeau et chaque fin de journée à la descente du drapeau. Les éthiopiens accordant une grande importance au drapeau et à ses couleurs, il symbolise entre autres indépendance et liberté́
   Le pays met beaucoup de moyens dans la construction de nouvelles universités dans toutes les grandes villes du pays. Les jeunes gens sont envoyés aux quatre coins du pays pour assurer un brassage ethnique. Pour ceux qui accèdent à l'université́, après une sélection sévère, l'avenir est assuré.

 

Une autre façon d'aider l'orphelinat de BURAYOU

Un livre de photos de Claude Vial :

« Éthiopiques, fragments de vie, beauté des gens ordinaires… »PXR_ETHIOPIQUES


"… Ces photos ne présentent qu’une parcelle de cette terre complexe, un fragment de la vie de chaque jour dans le monde rural. Saisir le fil du temps, arrêter le mouvement, le geste, capturer la lumière…

"Partager les rencontres, la beauté, le sourire… nous sommes impressionnés par la présence de ces gens simples, ordinaires et particuliers"…

Ce recueil d’émotions est proposé au prix de 20€.

Cette somme est intégralement destinée à l’Orphelinat Burayou.

En vente dans nos locaux. Frais de port en supplément 4€ si envoi en France par La Poste.

 


 

 Un Disque CD « Chantal Laxenaire + The Gang »

B70 P13 I2 Autre Façon« Prison's Blues »

Voici un album de onze chants de travail, chants de prisonniers,
de blues issu des collectages d'Alan Lomax.
Chantal Laxenaire et « The Gang », nous offre une musique lumineuse
et révèle la prodigieuse énergie vitale du blues.

   On découvre ce répertoire original avec des arrangements surprenants aux accents, blues psychédélique, rock, world music...
   Des atmosphères surprenantes, des mélismes plaintifs, des chromatismes stridents, des  harmonies chatoyantes, de l'humour !
Avec :B70 P13 I3 Autre Façon
   Chantal Laxenaire : Voix-Guitare,
   Eric Legrand : Guitare
   Freddy Holleville : Percussions-Batterie
   Jean Pierre Fourment : Contrebasse

L'album est au prix de 15 € dont 5 € sont  reversés à Enfance et Partage Haute-Picardie pour l'orphelinat de Burayou en Ethiopie.
prisonsblues.com
Contact : 06 18 42 73 31 Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 
NOTRE ACTUALITÉ
  • OUVERTURE EXCEPTIONNELLE du local Enfance et Partage Haute-Picardie

    Le mercredi 26 mai de 14 à 17h.

    Partagez et diffusez cette information. Merci !

     

    Le local sera ensuite réouvert aux horaires habituels tous les lundis et vendredis après-midi de 14h à 17h15


    Toujours dans le respect des gestes barrières.B80 P1 1

     

    Consignes à respecter *:

    • Le port du masque ou visière est obligatoire.
    • Passer ses mains avec de la solution hydroalcoolique est obligatoire à l'entrée du local et à la sortie,
    • Le parcours fléché au sol,
    • Pas plus de 10 clients à la fois,
    • Les distances de sécurité sont à respecter particulièrement à la caisse, (marquages au sol)
    • Dépôt de dons dans un endroit bien précis par la personne qui les amène.

    *Règles contraignantes pour chacun, afin de préserver ménager la santé de tous. Elles seront bien sûr adaptées en fonction de l'évolution de la situation et des directives reçues.

     

    Lire la suite...