B80 P2 4 "Chers Amis,
   Vous ne pouvez imaginer mon immense chagrin, lorsque j'ai appris que ma Chère Huesita était partie à la rencontre du Seigneur.
   Pendant 40 ans, elle a offert tout son amour, son sens du partage pour les jardins d'enfants que nous avons ouverts à San Juan de Lurigancho, Kukuli Huascar et Diez de Octubre puis Puente Piedra, Luya et Micaela.B80 P10 1
  Elle s'y est dédiée à la formation pédagogique des enseignantes de l'Asociacion Gabriela Mistral dans un esprit de grande solidarité. D'autres écoles ont fait appel à elle pour bénéficier de sa pédagogie et de son expérience. Ainsi a-t-elle donné des cours au niveau national dans le Programme Wawasi et a assuré la formation des 450 animatrices qui géraient tous les centres pour enfants.
   Michelle nous a laissé une marque si profonde qu'elle restera indélébile. Grâce à elle, beaucoup de nos éducatrices ont terminé leurs études, sont devenues des professionnelles qui maintenant en forment bien d'autres dans des postes du Ministère de l'Education.
  B80 P11 2 Dans nos jardins d'enfants, comme dans d'autres, nous entendons les chansons qu'elle a composées elle-même et qui sont si importantes pour leur vie quotidienne. Tout le développement de leur programme d'études était fait avec tant de dévouement et d'attention et une sagesse si particulière que l'enfant le captait et le faisait sien.
   Pendant de nombreuses années, elle a sacrifié ses vacances pour animer des ateliers avec les éducatrices et, à ce jour, nos anciennes font leur atelier d'été avec ses supports et enseignent aux nouvelles les chansons qu'elle nous a léguées.
  Sans la Foi profonde qui animait notre Michelle, elle n'aurait pu accomplir tout cela. Cette Foi a éveillé en elle une immense vocation de service et de solidarité avec les communautés pauvres.
  B80 P10 2 A travers la pédagogie que nous employons, année après année, et que nous partageons avec les enseignantes Michelle sera toujours présente en nous.
   Nous remercions Dieu de nous avoir permis de réaliser avec elle ce travail social, de vivre à ses côtés nos difficultés et nos succès.
   Nous ne pourrons jamais t'oublier Michelle.
   Nous t'aimons tant et tu seras toujours parmi nous.
   Pour ton amour et ton affection, le Pérou te remercie."

Diana