La situation est alarmante : deux fléaux se lient pour mettre le pays à genoux le COVID et l'INSECURITE et plongent le pays dans une pauvreté encore plus flagrante.
   Le COVID : comme partout sévit mais dans un pays où l'information est mal diffusée, difficile de savoir exactement ce qu'il en est.
>> Source MSPP : Direction d'Epidémiologie, de Laboratoires et de Recherche (DELR) Dernière mise à jour : 15-09-2020 6:00 PM >Cas suspects: 26 358 >cas confirmés : 8556 >cas actifs : 2021 >cas décès : 221 >guéris : 6315
   C'est la panique dès qu'un groupe d'enfants ou d'adultes ressentent des symptômes.
   Très peu de précautions cependant de la part de la population. Nos écoles se sont mobilisées pour faire de l'information et de la prévention : fabrication et distribution de masques. Achat de médicaments et de solutions désinfectantes grâce l'aide de l'association, de même, distributions de sacs avec des aliments.
   Les écoles ont enfin rouvert le 20 août pour finir l'année scolaire 2019-2020 jusque fin septembre.
   Puis grandes vacances et rentrée des classes le 9 novembre pour 2020-2021.
   La situation sécuritaire reste particulièrement incertaine. Assassinat, vols et violences de toutes sortes : deux de nos responsables sur place ont été attaquées à la sortie de la banque et délestés de l'argent reçu. Fort heureusement, elles n'ont pas été blessées.
   La population même la plus pauvre craint pour sa vie et n'ose plus sortir pour gagner tout simplement de quoi se nourrir.
   Les familles ne peuvent payer même de façon minime l'écolage, ce qui détruit l'équilibre déjà très précaire du fonctionnement des petites écoles, mais comment refuser l'accès de l'école à des enfants qui disent « j'ai faim ». Terrible d'entendre les appels de nos responsables au téléphone !
  B79 P6 1 Malgré cette période chaotique et troublée il est indispensable de poursuivre notre aide et faire des travaux indispensables au développement des structures.

L'ECOLE DU SAVOIR :
   Pour protéger le rez-de-chaussée de l'orphelinat (dortoir, cuisine etc.) des inondations à chaque période cyclonique, il était indispensable de construire et de couvrir l'étage !
C'est chose faite en partie : murs et toiture sont montés. Portes, fenêtres, cloisons, aménagement sont encore nécessaires et ce sera fait au fur et à mesure de nos possibilités financières.

Ecole MIXTE ENFANT MODERNE :B79 P6 4
   L'école accueille maintenant 160 enfants démunis, il y a 3 ans ils étaient déscolarisés.
   L'aide envoyée pour le COVID a permis la mise en place d'une armoire à pharmacie, une infirmière bénévole a instauré des réunions d'information pour lutter contre.
   L'agrandissement et deux classes supplémentaires étaient nécessaires pour accueillir tous ces enfants pour la reprise et la prochaine rentrée scolaire. Toute la main d'œuvre a été réalisée gratuitement par des amis et des voisins parents d'élèves.
Des tables, des bancs et des chaises ainsi que du matériel pour travailler manquent encore.
L'administration haïtienne, si elle n'apporte aucune aide financière n'oublie pas d'envoyer les avis d'imposition : 300 € de patente cette année !

FOYER SAINT QUENTIN pour non voyants:
   Trois parrainages pour 14 jeunes qui vivent actuellement au foyer.
   Pour le foyer, plusieurs demandes, non abouties cause Covid :

  • Celle d'un gardien , homme d'entretien et de sécurité: c'est fait depuis août pour un salaire de 100€ /mois. C'est un papa de 5 enfants qui est embauché.
  • Celle de travaux de réfection de l'installation électrique en cours d'étude.
  • B79 P7 1Deux jeunes aveugles souhaitent poursuivre leurs études supérieures (4 ans en université). Sans aide, ils ne le pourront pas : frais d'inscription – frais de transport – achat de livres – braille ou sonores - ordinateurs pour non-voyants.

   Ils nous écrivent en date du 25 septembre : « Nous tenons à signaler par avance pour votre administration que la situation économique en Haïti est en pleine crise, une crise qui affecte toute la vie quotidienne en réduisant considérablement le pouvoir d'achat de ceux et celles qui y vivent des fonds de l'extérieur en particulier. Le dollar qui a connu un essor spontané les mois antérieurs allant jusqu'à 120 gourdes pour 1 USD pour ce 1er semestre de l'année 2020, est en train de chuter brusquement puisque depuis la rédaction de ce rapport le taux est de 1 USD pour 70 Gourdes soit 40 % de valeur perdue entre 120 à 70 gourdes. La contradiction c'est que : le dollar n'est certes pas la monnaie nationale mais les produits de première nécessité y sont tous comptés en dollar car ce sont des importations mais le pire est que les prix de ces produits ne sont pas encore définitifs. C'est une catastrophe économique et nous les jeunes du foyer ne sommes pas épargnés de ce fléau économique ».B79 P7 2

FOYER DE L'ESPERANCE :
   70 à 100 enfants qui bénéficient du Foyer : accompagnement des enfants pour la scolarisation et l'apprentissage de métiers : couture, informatique.
Le Père a commencé la distribution à chaque jeune étudiant d'une lampe solaire (38 €) pour qu'ils puissent étudier le soir et voudrait poursuivre Il sollicite également une aide pour finir d'aménager son dispensaire et faire une ouverture prochaine.

BERAUD – LES CAYES :
   G., jeune fille orpheline attend toujours le soutien d'un parrainage pour l'aider à financer ses études (deuxième année de Laboratoire). Ce serait vraiment dommage que faute de moyens elle ne puisse poursuivre ses études car elle est brillante.
   Trois sœurs viennent de perdre leur maman, elles restent seules sans famille, qui veut devenir leur parrain ou marraine de cœur ?

ECOLE PARTAGE MUTUEL :
   Deux enfants ont perdu leur parrain ou marraine, il est urgent de les remplacer, sans une aide ces enfants vont certainement cesser d'aller à l'école.
   Merci aux deux parrains-marraines qui désormais soutiennent les deux enfants dont le papa a été électrocuté et aux personnes qui ont fait un don pour aider la maman.

   >>> Il nous semble important de motiver des bonnes volontés en HAÏTI autour de chaque action.
   Dans un pays où s'occuper de sa famille est une priorité absolue, où de ce même fait la notion de bénévolat n'existe pas vraiment, il est indispensable de conscientiser la population sur la nécessité d'être solidaires et de mettre à défaut d'argent, ses compétences, sa force et ses capacités au service du groupe.
   Cette entraide communautaire que nous connaissons bien dans d'autres pays semble se dessiner autour de nos structures. Merci à tous ceux qui en HAÏTI apportent leurs aides aux structures existantes.

B79 P6 5Tout don pour HAÏTI est reversé intégralement à la structure que vous désignez.B79 P6 3
Pour les parrainages et tous renseignements nous contacter !