Témoignages de nos responsables sur place
  "Permettez-moi tout d'abord de vous saluer pour le travail qu'Enfance et Partage Haute-Picardie, réalise auprès des enfants en difficultés dans le Tiers Monde, plus spécialement en Haïti.
   Tout d'abord, je dois vous dire que votre accompagnement est direct et Il va droit au but, en facilitant la scolarisation des enfants dès leur plus jeune âge. Aujourd'hui, en Haïti, Il y a bon nombre d'enfants qui ne sont pas scolarisés. Très tôt, ils gagnent les rues soit pour mendier, soit pour essuyer les pare brises de véhicules à longueur de journées.
   Ainsi, ils ont un fort pourcentage de se livrer à la prostitution, à la délinquance, voire la gangsterisation. Voilà pourquoi, j'ose dire que vous avez vu juste, en les accompagnant dans leur petitesse.
  B77 P10 1 Cette année, la situation était vraiment difficile. Le pays à connu une inflation de 20% et la monnaie nationale ne cesse de se dévaloriser. Il fallait 93 gourdes, pour un dollar américain. Ce qui donne la évidemment la résultante de la misère, de l'extrême pauvreté. Cette situation risque de s'aggraver si rien n'est fait. Les familles deviennent plus pauvres.
   L'aménagement du Foyer est presque dans sa phase finale, je dois terminer la plomberie, les faïences, les persiennes, la peinture. Une aide m'est toujours bienvenue.
   Je vous dis la vérité. Cet été, je ne partirai pas en camp d'été avec les enfants. La situation sécuritaire du pays est délétère. Je me contente tout simplement de faire quelque chose sur place.
   Voilà donc En gros, la triste réalité, que traverse le pays, qui fut la Perle des Antilles.
  Merci pour votre support et surtout pour vos amitiés".
Avec reconnaissance !"                        Père MB. Ai

..."Ici en Haïti les choses sont vraiment compliquées. Les écoles, banques, bureaux d'état etc sont fermés. C'est très inquiétant ces jours-ci. Je pense à des milliers de familles qui n'arrivent pas à vivre..."         M.H.
"Le pays est resté bloqué, rien ne fonctionne, on ne sort pas..."»    M.G . suivi d'un long appel téléphonique pour expliquer une situation catastrophique pour ce pays, pauvre d'entre les pauvres ...

   Emeutes, assassinats, effondrement de la monnaie, la population demande et attend la démission du Président de la République qui ne vient pas et la situation empire chaque jour.
   La rentrée des classes a eu lieu le 9 septembre mais faute de moyens pour payer les tap-tap, la hausse et la pénurie d'essence, les enfants pour la plupart ne sont pas encore rentrés à l'école, ce qui va mettre la gestion des écoles en danger, car les enseignants vont devoir toucher leur salaire pour les quelques enfants présents....
   Nos médias parlent très peu de la situation en HAÏTI, il est vrai que les pays riches ont très peu d'intérêts en jeu dans ce pays !                    JH

   Des Lycéens et Collégiens Saint-Quentinois se sont mobilisés à l'occasion d'une journée « Repas Partage » pour que des jeunes d'ETHIOPIE et d' HAÏTI bénéficient durant les vacances d'été de conditions de loisirs inhabituelles pour eux :
- achat de jeux collectifs, balles, ballons, table ping-pong, baby-foot,
- ateliers d'artisanat
- sorties à la piscine et autres activités.B77 P10 2

   L'école ENFANT MODERNE en HAÏTI, grâce à l'argent collecté a aussi permis la construction d'une partie de la clôture, de cimenter les sols des deux classes , l'achat de fournitures et matériels scolaires pour la rentrée, de marmites et d'un réchaud pour la cantine entre autres choses

   Un grand merci pour cette action de SOLIDARITE et de PARTAGE.


   Nous rappelons que notre association intervient chaque fois que l'on fait appel à elle pour expliquer, informer, organiser des actions parce qu'ensemble tout est possible !

 

 

 

B77 P11 1L'ECOLE MIXTE l'ENFANT MODERNE
ARTICLE 3 de la CIDE : Le droit d'aller à l'école :
a obtenu, grâce au support d'ENFANCE ET PARTAGE HAUTE-PICARDIE , en avril, la B77 P11 2reconnaissance de l'Education Nationale Haïtienne et le 9 septembre a eu lieu la 1ère rentrée des classes officielle dans une zone où la plupart des enfants ne sont pas scolarisés car les parent sont sans revenus.
ARTICLE 2 de la CIDE : - Le droit d'être soigné, protégé des maladies...
   L'organisation du centre de loisirs, a permis de faire une campagne de B77 P11 3vaccination auprès de tous les enfants de la zone qui échappait à celles-ci du fait de la précarité de leurs conditions de vie,
...et le droit d'avoir une alimentation suffisante et équilibrée,
   Du fait de sa reconnaissance par le ministère de l'éducation, la responsable a obtenu de divers organismes de la nourriture pour les enfants : riz, haricots, céréales, espérons qu'il en sera de même durant l'année scolaire....
   Enfin, les instituteurs et progressivement les enfants ont fait la rentrée scolaire !

   Ces avancées positives ne doivent pas faire oublier que la tâche reste immense qu'il nous faut continuer à épauler les écoles et un grand nombre de familles démunies : l'état ne finance pas les maîtres, les écoles n'ont aucune subvention et ce sont donc les parents qui doivent payer les salaires des enseignants et les fournitures scolaires.

Ecole l'AURORE DU SAVOIR
B77 P11 5   La responsable est bien désorientée : son toit d'école fuit de toute part, et ce ne sont pas les très grosses pluies de cette période qui vont améliorer les choses...
   Il y a 7 ans, une toiture en tôle a été montée, le cout était plus abordable qu'une dalle en béton, mais le temps et les intempéries ont fait B77 P11 6leur œuvre, et il est nécessaire de la refaire. Bien entendu aucune aide possible par l'état déjà bien incapable d'aider les écoles publiques.
   Reste l'aide des associations qui épaulent Sr LUCIE et à qui elle a lancé un SOS !

   Nous attendons d'autres informations et un devis détaillé.