L'Orphelinat de Burayu, et son centre de formation professionnelle et de production (BOVTPC) ont été créés en 1997 dans le but de permettre à des jeunes orphelins de plus de 8 ans d'être efficaces dans leur éducation et de développer leurs différentes compétences pour les rendre productifs et autonomes.

Actuellement l'orphelinat fournit des soins et un soutien à 242 enfants (151 garçons et 91 filles) soit dans l'orphelinat sur place à Burayu ou en placement familial.
Ci-dessous, j'ai essayé de passer en revue les activités détaillées sur l'orphelinat.

B77 P7 11. Services de soins à l'orphelinat
• Actuellement une centaine d'enfants orphelins, vivent en permanence sur place à l'orphelinat de Burayu.
À l'exception de celle qui a un problème de mobilité (Fraol), tous les enfants de l'orphelinat vont à l'école à différents niveaux dans les écoles publiques. 10 sont des enfants atteints de handicaps légers différents (à savoir 4 sourds, 4 troubles du développement intellectuel, 1 handicapé physique et 1 avec un problème mental). 9 d'entre eux ont bénéficié d'un soutien particulier, notamment pour suivre un enseignement spécialisé et acquérir une formation professionnelle adaptée à leurs capacités.
· Afin de garder les enfants actifs, en bonne santé et en bonne forme physique, des programmes sportifs, des jeux et d'autres activités de divertissement en groupe ou individuelles contribuant au dévelop-pement de l'enfant sont en place.
• En cet été, tous les enfants participent aux travaux de jardinage, au nettoyage du centre et à la plantation d'arbres B77 P7 3différents pour rendre le centre attrayant et amical.

2. Placements en familles d'accueil ou logements.
   À l'heure actuelle, 141 enfants bénéficient de ce service d'intégration dans des familles autour de l'orphelinat dans le village de Burayu ou d'un logement pour être plus indépendants car ceux-ci sont souvent victimes du VIH/SIDA.           Cependant les familles d'accueil se plaignent actuellement du faible budget qui leur est alloué en raison d'une inflation ingérable dans le pays. (Inflation de 11 à 15%)


3. Aide à l'emploi des jeunes et leur devenir :

   Sur le total de tous les enfants accueillis à l'orphelinat onze fréquentent différents domaines d'études dans différentes universités, et quatre ont obtenu leur diplôme cette année en juillet 2019.
   B77 P8 2De même, il y a 35 jeunes étudiants dans différents domaines dans des établissements d'enseignement technique et professionnel (EFTP). neuf ont obtenu leur diplôme cette année.
   Par rapport à son objectif de permettre aux enfants de grandir dans l'organisation et de devenir autonome, sur 12 jeunes admissibles à un emploi, 3 ont trouvé un emploi au cours des deux derniers mois. Bien sûr, comme mentionné ci-dessus, 13 jeunes (4 diplômés et 9 TEV) ayant obtenu leur diplôme cette année rejoignent ce groupe que nous prévoyons d'inclure dans notre prochaine action.


>>> Grace à un de nos amis qui s'est rendu à Burayu en juillet dernier, un projet de jardin a été instauré dans l'enceinte de l'orphelinat.
   Lors de son arrivée, il était attendu par le staff et les ados. Ils avaient déjà commencé à se préparer et à adhérer au projet.
   "Avec l'appui d'un agriculteur, Xavier a pu proposer et expliquer ce qu'il attendait d'eux.B77 P8 4
   Leur enthousiasme s'est fait sentir dès le début et le jardin démarre sur les chapeaux de roues.. ils ont nettoyé, préparé et déjà fait des semis.. Xavier a regardé le matériel dont il dispose sur place afin de ne pas engager de frais pour créer une serre d'environ 50 m2 ce qui va leur permettre de faire des plants et il leur a expliqué comment les repiquer. Xavier m'a demandé s'il pouvait acheter des graines ainsi que 2 pommiers. Il pense qu'ils peuvent prendre dans la terre de Burayu. Il a aussi acheté quelque plants de fleurs d'ornement .... son investissement n'est que de 100 euros et motive réellement les jeunes...
   Nous sommes super contents de ce démarrage, UN GRAND GRAND MERCI à XAVIER pour le boulot qu'il fait.  

En partant, Xavier leur laissera une feuille de route, afin de continuer au mieux et faire évoluer le projet.
   Nous vous joignons quelques photos et le mail que nous avons reçu de Xavier ce matin »
Patrice et Bérangère
B77 P7 3"Pour faire suite à hier soir et en complément des photos nous avons acheté des graines pour le potager en cours, pas grand chose compte tenu de la saison et dans l attente de la concrétisation de la serre/ nursery. Mauvaise surprise tout vient de hollande et peu de choix au marché horticole !!! Donc je vois avec M A pour une commande, notamment de cucurbitacees... plus deux ou trois trucs ... a acheminer dès que possible.
J'ai acheté deux outils pour le dégagement des branches, suite à taille +++des arbres, un vrai bazar ! Et des plantes d agrément pour le jardin.... pour le montant total évoqué de 100 euros,... la finalisation de l'ensemble de leur travail par ces plantations est gratifiante et devrait renforcer la motivation .
Par ailleurs, il y a un jeune qui vient de terminer ses études d'agroforesterie a Arbaminch, nous avons beaucoup causé ce matin et il est pret à manager les jeunes sur le potager avec le fermier employé. Il s occupe d une mini serre à réaliser avec ce que l on a trouvé ( châssis en métal et vitre de cabine de tracteur) comme cela , on peut déjà lancer les semis en pot dès cette semaine.
Je pense que cela peut être intéressant à long terme.... à suivre".
Xavier

 

 Tranches de vie à Burayu

La rentrée des classes
  B77 P9 1 Voici deux photos de quelques enfants parrainés par l'intermédiaire de notre association à Burayu.
Comme en France, ils se préparent également à commencer une nouvelle année scolaire. C'est donc le moment de voir s'ils ont besoin de nouveaux uniformes et de nouvelles chaussures (les uniformes scolaires sont obligatoires).
B77 P9 2Au mois de septembre, les dépenses mensuelles sont toujours plus élevées en raison de la nécessité d'acheter de nouveaux uniformes, chaussures, matériel scolaire, etc.
   Si possible, Enfance et Partage Haute Picardie envoie une somme supplémentaire pour aider à couvrir les frais d'entrée à l'école. Le gros problème en Éthiopie est l'inflation élevée, de sorte que les besoins essentiels sont de plus en plus coûteux. Certains produits de base sont même difficiles à trouver. (27,3% de la population vit avec moins de 1,75 € par jour).
   Je souhaite à tous les 241 enfants une très bonne année scolaire!

La fête de famille à Burayu
   Tous les ans en Août est organisée à Burayu une grande fête de famille autour d'un repas pris en commun.B77 P9 3 Y sont conviés: les enfants (les plus grands) avec leurs familles d'accueil, les anciens jeunes qui sont passés par l'orphelinat et sont rentrés dans la vie active, les Baby Sisters et le personnel de l'orphelinat. Une occasion de se regrouper autour d'une identité. Cette année 2019 n'a pas dérogé à la tradition !

Nouvelles arrivées à Burayu
   Sur place afin de réduire le cout d'exploitation des orphelinats gérés par SOS Ethipie, et devant les difficultés actuelles de trouver de nouveaux financements, il a été décidé de regrouper tous les enfants dans un seul lieu, à Burayu. Ce sont donc 20 nouveaux enfants de l'orphelinat de Gelan (ce centre est maintenant fermé) qui ont été accueillis récemment. Cette situation nous amène à surmonter quelques difficultés financières.( 242 enfants dépendent actuellement de l'orphelinat à Burayu).
 

 Nous comptons sur toutes nos familles parrainantes, notre vente de bougies, nos différentes expositions, brocantes et autres actions pour pouvoir relever ce nouveau défi ! Je vous remercie sincèrement pour votre aide précieuse.
Je me rends en Éthiopie visiter l'orphelinat de Burayu en novembre 2019. Je vous donnerai toutes les nouvelles informations après mon voyage ".

Maria
B77 P9 6

 

>>>> J'ai besoin de grandes valises qui sont amenées à l'orphelinat de Burayu au grè des visiteurs et des touristes dans ce grand pays.
   Nous y mettons du matériel scolaire et des vêtements qui soulagent les dépenses inhérentes à l'orphelinat.