Chers amis,
 B75 P12 2  Le 14 août exactement, nos jardins d'enfants ont entamé le deuxième trimestre. L'avantage de cette période est que les enfants sont habitués et reviennent heureux. A Huascar, cette année notre objectif principal était de travailler sur une relation positive avec les parents. C'est ainsi que chaque éducatrice a tenu une réunion mensuelle afin d'évoquer avec eux la santé, l'éducation et la nutrition de leur enfant. En outre, étant donné le contexte économique si difficile du pays, nous avons beaucoup parlé des valeurs sur lesquelles chaque famille devait travailler. Les parents se sont mobilisés et eux-mêmes ont mis en scène des contes éducatifs. Ils ont formé un groupe dans chaque salle pour les enfants de 3, 4 et 5 ans. Spectacle très réussi, les parents se découvrant des talents d'acteurs. En outre, cet événement les a réunis et les incitera chez eux à faire des jeux avec leurs enfants. C'est notre grand succès de l'année.
   A Enfance et Partage Haute Picardie vous serez très heureux parce que tous les efforts qui ont été déployés depuis les débuts de Kukuli ont permis d'avoir de grands et magnifiques résultats. J'ai aussi vu une jeune femme qui nous a confié ses enfants et qui est à présent avocate. Tous les services apportés par Kukuli ont aussi bénéficié à tout le quartier.
Bien sûr nous ne pouvons pas dire que tout fonctionne parfaitement. On a encore beaucoup de chemin à faire et à travailler dans l'équipe de Huascar.B75 P12 4
   Cette année nous avons deux nouvelles éducatrices qui ont permis d'améliorer les relations entre membres du personnel pour qu'avec beaucoup d'entrain de nouvelles activités soient mises en place, en toute solidarité, tenant compte des valeurs qui sont les nôtres. Tous les efforts qui sont faits dans ce domaine commencent à donner de bons résultats.
   Cette année nous allons fêter les 39 ans de cette institution, années pendant lesquelles vous nous avez B75 P13 2toujours soutenus sans oublier un jour. Ainsi c'est le moment pour nous de vous remercier mille fois et de tout cœur le travail que vous avez accompli vous-mêmes. Nous sommes donc en train de préparer les fêtes pour nos enfants dans chaque centre le mieux possible et dans la bonne humeur. Pour le personnel nous organiserons une sortie de deux jours qui renforcera la cohésion de l'équipe et permettra de parler des problèmes de chacun.
   Au Diez de Octubre le but a été de commencer l'année avec l'intégralité du personnel, ancien et nouveau. Patty a réalisé l'exploit d'une excellente intégration, d'un travail réellement positif avec les enfants et une très bonne relation avec les femmes du comedor qui distribuent des repas et de l'équipe qui fabrique du lait, vend des pâtisseries et autres produits cuisinés à base de soja. Nous pouvons être très fiers de la formation pédagogique qu'a donnée Michelle à Patty (entre autres) car elle sait très bien faire son travail et gérer son équipe avec beaucoup d'amour et de professionnalisme.
   Les nouvelles éducatrices sont très positives, attentives à ce qui doit être fait, très coopératives et ont une bonne relation avec les parents. En collaboration avec eux elles ont rédigé avec de belles lettres et de beaux dessins des contes qui agrémentent la bibliothèque.
   Ce fut une année très difficile politiquement, socialement et économiquement. Nous aurions aimé pouvoir aligner le salaire de nos éducatrices avec le salaire des enseignants du public, mais nous avons du mal. Nous compensons par le fait que le personnel est bien traité et que nous partageons tout ce que nous avons.

   Par ailleurs tout augmente comme en ce moment le prix des produits alimentaires. Notre grand souci est de voir comment nous pouvons continuer ainsi. A Kukuli Huascar, sont arrivés des enfants vénézuéliens qui ne paient rien parce qu'ils se sont installés récemmentB75 P13 1 dans le pays et qu'ils vivent dans des conditions de pauvreté très dures. Par exemple, 10 enfants ne paient par la contribution financière demandée aux parents. Au Diez de Octubre 7 enfants ne paient rien.
Chloé R. (petite-fille de parrains), qui venue pour une année scolaire faire du bénévolat à Kukuli, a beaucoup aidé les éducatrices à l'intégration des enfants à la rentrée. Ceci m'aide beaucoup parce que ma santé est très fluctuante.
Recevez de chacun de nous un très amical salut.               Diana