Comme chaque année , notre ami Bernard après s'être rendu au Liban, nous a envoyé son rapport d'aides aux familles qu'il a visitées.
Le 04-06-17
   "...Cela va bientôt faire une semaine que je suis revenu du LIBAN et plus principalement du quartier le plus pauvre de BEYROUTH , celui de NABAA. Cela au nom de l'Association "Solidarité Enfants du LIBAN".
38 enfants ont pu être (re)mis sur le chemin de l'Ecole . 21 mamans ont pu être aidées à divers titres ( loyers en retard ,WC et coin hygiène installés , matelas achetés...)B73 2 2
   C'est peu de choses dans cet océan de misères mais c'est une belle réalisation. Aucune aide sociale pour les plus pauvres : ni allocations familiales, ni retraites , ni assurance sociale , ni indemnités chômage , ni allocations logement ....Rien à voir avec ce que nous vivons en France car en situation de difficultés tout cela existe chez nous, Dieu merci .»
Je vous remercie beaucoup pour ce que vous pourrez faire pour ces familles." Bernard G.

  Avec les parrains de notre association, ce sont cinq familles qui sont aidées.
   Leurs conditions de vie sont très difficiles :
   Le couchage de deux de ces familles a été amélioré avec l'achat de matelas neufs,
B73 2 3   Des retards de paiement de scolarité ont été apurés afin de remettre des enfants à l'école,
   Une maman désespérée avec deux enfants qui travaille seule (133heures hebdomadaires (inimaginable chez nous) pour combler des vieilles dettes par un mari disparu été aidée financièrement afin de la soulager...
   Une autre famille : "Leur cadre de vie est désolant : la maison est un taudis. Les cafards y sont omni présents. Il est décidé, en priorité, de refaire la cuisine de ce logement. Après contact, une aide est décidée pour y installer un évie , remettre en état de fonctionnement les tuyaux d'évacuation , et y mettre un carrelage à la fois sur le sol ( jusqu'alors bétonné et fissuré ) et autour de l'évier.
Le logement est très peu éclairé par la lumière du jour. Il est aussi très peu aéré et une odeur fétide y règne. La maman respire difficilement.
L'année prochaine il est promis à la maman de faire des travaux dans le coin toilettes ..."

Nous ne pouvons laisser tomber ces familles qui ont besoin de vous !

Elles comptent sur nous !

Si vous voulez les aider, contactez-nous !