B66 P13 1« Plus un enfant est scolarisé tôt, plus il a de chances de réussir en primaire. Dans les pays du tiers monde, la préscolarisation est négligée par les gouvernements et les familles. Or les études montrent que plus l'enfant vient d'un milieu défavorisé, plus les bénéfices du préscolaire sont importants et ont des effets sur le long terme. Un enfant qui fait l'objet de soins et d'éveil a moins de problèmes de santé et décroche moins du système scolaire. » B66 P13 3

Ces propos sont extraits de l’article consacré au travail réalisé par l'association ASMAE dans l’hebdomadaire « LA VIE » du 24 mars dernier qui a développé, sous l'impulsion de sœur Emmanuelle, des programmes de protection et d'éducation pour la petite enfance en Égypte, au Burkina Faso, à Madagascar et au Mali. Cette association scolarise ainsi 2800 enfants de 0 à 6 ans, encadrés par une centaine de profession­nels et ses responsables ajoutent : « Nous travaillons avec des populations extrêmement vulnérables; 40 à 50 % vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Dans certaines régions, les taux de préscolarisation sont inférieurs à 3%!»

B66 P13 4Le travail réalisé par ENFANCE ET PARTAGE HAUTE-PICARDIE, bien que de façon moins visible et à plus petite échelle s’apparente tout à fait à cette démarche et va dans le même sens :B66 P13 5

Eduquer, instruire un enfant, c’est lui donner un passeport pour une vie meilleure, c’est lui donner la possibilité de travailler, de subvenir aux besoins de sa famille à venir et de ses proches : enfants, parents, famille élargie. C’est rompre le cercle infernal de la misère !

Souvent dans l’urgence, il faut aussi aider à nourrir et à soigner, car un enfant ne peut évoluer et travailler correctement s’il ne mange pas un minimum chaque jour, s’il ne peut avoir un minimum de soins …

B66 P13 6Les structures que nous aidons tant financièrement qu’avec un apport de fournitures, s’y emploient et permettent à des centaines d’enfants de recevoir un repas chaque jour, d’être soignés et d’acquérir une instruction de base.  B66 P13 8

Certes, tous ne feront pas de grandes études, certains quelques fois abandonneront mais tous auront bénéficié du petit coup de pouce qui leur permettra de mieux grandir.

Oui, les enfants aidés s’épanouissent, pour beaucoup grâce à vous !